Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De l’autre côté du miroir ...

Publié le par ROSE


undefined

Aujourd'hui la fille du miroir
Est triste et en train de pleurer.
Et moi, je ne peux rien faire
Pour la consoler.
 
De quelle lumière?
De quel temps?
De quels Océans?
De quel espace?
Ou de quelle matière?
De quelles l'ombres et de quel bonheur
Se fait le réflexe?
 
Un orage de sons
Une spirale argentée
Des virages et voies entre la vie
Et une lumière en moi palpite
Dans cet aller-retour en qui le temps
Se défait.
 
Une voix, légère et claire,
Une ombre,
Quelque chose s'envole,
Comme un oiseau silencieux.
 
Silences et signes invalides
Je frissonne et
Mon visage est pâle
Comme si le monde était
Fait à partir de rien.                      
 
Auteur: Helena Alarcao
 
Rose...undefined

  Sans oublier le petit vote pour mon site


CLIC dessous
Classement de sites Letout, concours gratuit


Cela me fais toujours trés plaisir.
Un grand Merci ...

 

Commenter cet article

suzie 22/07/2008 19:36

ce poeme est tres beau,j'ai été voter pour toi, bon mardi,suzie

sarang 22/07/2008 14:09

Non seulement c'ets beau mais bien mmystérieu en plus.Ce qui rend cette poésie envoûtante.

revelise 20/07/2008 21:26

bonsoir rose, contente d'avoir eu de tes nouvelles, j'ai beaucoup appréciée ce poème, toujours de très beaux textes chez toi, je te souhaite une douce soirée gros bisous et à bientôt

Chantal74 18/07/2008 23:18

Bonsoir Rose, merci de ton passage et j'espère que les choses s'améliorent un peu pour toi.Un très joli poème bien triste..je t'envoie plein de bisous de pétales de roses et j'ai posé un votechantal

princessereuse 18/07/2008 22:51

bonsoir, merci d'etre passer sur mon blog, tres beau poeme que tu nous a mis la, gros bisous et bonne soirée!

Linda et Picasso :0079::0071: 18/07/2008 19:25

La Bonne Soirée



Quel temps de chien! - il pleut, il neige; Les cochers, transis sur leur siège, Ont le nez bleu. Par ce vilain soir de décembre, Qu'il ferait bon garder la chambre, Devant son feu ! A l'angle de la cheminée La chauffeuse capitonnée Vous tend les bras Et semble avec une caresse Vous dire comme une maîtresse, « Tu resteras ! » Un papier rose à découpures, Comme un sein blanc sous des guipures Voile à demi Le globe laiteux de la lampe Dont le reflet au plafond rampe, Tout endormi. On n'entend rien dans le silence Que le pendule qui balance Son disque d'or, Et que le vent qui pleure et rôde, Parcourant, pour entrer en fraude, Le corridor. C'est bal à l'ambassade anglaise; Mon habit noir est sur la chaise, Les bras ballants; Mon gilet baille et ma chemise Semble dresser, pour être mise, Ses poignets blancs. Les brodequins à pointe étroite Montrent leur vernis qui miroite, Au feu placés; A côté des minces cravates S'allongent comme des mains plates Les gants glacés. Il faut sortir ! - quelle corvée ! Prendre la file à l'arrivée Et suivre au pas Les coupés des beautés altières Portant blasons sur leurs portières Et leurs appas. Rester debout contre une porte A voir se ruer la cohorte Des invités; Les vieux museaux, les frais visages, Les fracs en coeur et les corsages Décolletés; Les dos où fleurit la pustule, Couvrant leur peau rouge d'un tulle Aérien; Les dandys et les diplomates, Sur leurs faces à teintes mates, Ne montrant rien. Et ne pouvoir franchir la haie Des douairières aux yeux d'orfraie Ou de vautour, Pour aller dire à son oreille Petite, nacrée et vermeille, Un mot d'amour ! Je n'irai pas ! - et ferai mettre Dans son bouquet un bout de lettre, A l'Opéra. Par les violettes de Parme, La mauvaise humeur se désarme, Elle viendra ! J'ai là l'Intermezzo de Heine, Le Thomas Grain-d'Orge de Taine, Les deux Goncourt, Le temps, jusqu'à l'heure où s'achève Sur l'oreiller l'idée en rêve, Me sera court.
 


Auteur : Théophile Gautier (1811-1872)


cristina 18/07/2008 19:13

Un superbe texte, mais qui donne pas le moral!!Bonne fin de semiane, bisous.

aimée 18/07/2008 18:38

Kikou,Rose,
Quel beau texte,et bien sur,un clic pour toi.
Bisous.Aimée

Michka/ le Pirate 18/07/2008 18:16

merci Rose pour m'avpor fait connaitre ce poèmebisous

caruso 18/07/2008 17:08

Superbe texte,+ 1 vote J'ai mis un vote chez moi aussi ,on verra bien lolllll:0010: Rose